Loading color scheme

Suites aux attaques médiathiques du Président du SIAEAG

« En ma qualité de Président de Cap Excellence, je ne peux accepter que le Président du SIAEAG jette l'anathème sur Cap Excellence qui s'astreint dans sa gestion à garantir un service public de qualité à ses usagers et à compenser les défaillances répétées du SIAEAG.

Le Président du SIAEAG a évoqué 2 types de budget dans son interview sur RCI du mardi 12 Décembre 2016 à 13h00 : L'assainissement et l'eau potable.

  1. S'agissant de l'assainissement: Le déficit annoncé par le Président du Siaeag est de 16 millions. J'en prends acte et rappelle au SIAEAG que Cap Excellence n'est en aucune manière concernée par ce déficit. CAP Excellence n'a aucune relation avec le SIAEAG pour ce qui est de l'assainissement.
  2. S'agissant de l'eau potable: Le Président du SIAEAG souligne l'équilibre de son budget en eau potable. Je m'en réjouis d'autant plus que c'est l'effort de Cap Excellence à hauteur de 10 millions d'euros pour renflouer le Siaeag qui est à l'origine de ce résultat. J'ai en effet accepté avec l'accord du conseil communautaire de Cap Excellence en 2014 que le prix de notre achat au SIAEAG de l'eau en gros passe de 0,62 € à 0,80 € soit 20% d'augmentation (sans répercussion sur les prix de vente au robinet aux abonnés). C'est une contribution énorme de 10 millions d'euros non compensée par les abonnées qui fait de CAP Excellence de loin le plus gros contributeur au redressement du SIAEAG et ceci durablement contrairement aux autres contributeurs. En conclusion, pour être clair, Cap Excellence a réglé l'ensemble de ses factures exigibles. Celle du 3ème trimestre 2016, a été réglée à hauteur de 60% soit 1,8 millions, le solde est en cours de règlement. S’agissant du 4ème trimestre 2016 évoqué par le Président du SIAEAG je lui rappelle que nous sommes toujours à ce trimestre et que la règle de la comptabilité publique est celle du service fait. Or le 4ème trimestre 2016 n'est pas échu, la relève des compteurs n'est pas effectuée et le SIAEAG n'a adressé à CAP Excellence aucune facturation. Donc le Président du SIAEAG serait bien inspiré de revoir sa stratégie de communication et surtout de gestion interne avant de vouloir mettre en cause ses principaux clients et partenaires contributeurs solidaires historiques en cherchant cyniquement et malhonnêtement à en faire des boucs émissaires.

Quant à nous , face à cette gouvernance hasardeuse épinglée malheureusement par la chambre régionale des comptes , nous nous efforçons de prendre les dispositions nécessaires pour garantir aux usagers du territoire de CAP Excellence un service public de qualité avec la création d'une Régie qui sera opérationnelle à compter du 1er janvier 2017. Par ailleurs nous participerons à toutes les initiatives dénuées d'arrières pensées politiciennes ou malveillantes visant à harmoniser et mettre en cohérence les investissements et dispositifs pour une eau de qualité et en quantité suffisante en permanence sur l'ensemble du territoire guadeloupéen sans démissionner de nos responsabilités...Que chacun assume les leurs ! »